Itinéraire d’un enfant gâté

À la découverte de Plaxo

Plaxo – le service originel

Il y a peu de services sur Internet qui ont été pour moi des petites « révolutions », ce genre de service qui changent votre façon de faire certaines choses et qui vous manquent si vous ne le avez plus. Google est de ceux là lorsqu’ils ont introduit leur moteur de recherche qui était dès le début le plus pertinent, Yahoo! également avec son mail disposant d’une interface Web et d’un anti-spam efficace.

Bienvenue sur Plaxo

En décembre dernier, j’ai découvert Plaxo. Je connaissais le service depuis presque un an car je travaillais chez AOL et je savais que Plaxo offrait un service de synchronisation de carnet d’adresse qui était compatible avec celui d’AOL. Cependant, je n’ai pas eu la curiosité d’aller voir de plus près.

En décembre dernier donc, je me suis décidé à trouver une solution qui me permette de maintenir ma liste de contacts sur les sites Yahoo! à jour par rapport à mon carnet d’adresse sur Outlook. Les imports/exports sous forme de fichiers CSV étaient peu pratiques, surtout quand la langue d’Outlook ne correspond pas à celle de Yahoo! (dans ce cas, l’import échoue). Je savais de mémoire que Yahoo! fournissait un composant pour synchroniser son carnet d’adresse avec d’autres sources de données, mais une comparatif des solutions sur Clubic m’a poussé à jeter un coup d’œil à Plaxo.

Au bout de 30 minutes, ce fut le coup de foudre…

Pourquoi choisir Plaxo :

  1. Plaxo offre un carnet d’adresse, un agenda, une gestion des notes et des tâches des plus complets qui soient.
  2. Plaxo sait s’interfacer avec de nombreuses applications et services dont Microsoft Outlook, iCal et consors sous Mac OS X, Yahoo! Mail, Google Mail, AOL WebSuite…
  3. Mais surtout… Plaxo vous permet de propager les mises à jour de vos coordonnées aux autres comptes Plaxo d’utilisateurs qui vous connaissent…

Bref, après avoir importé dans Plaxo mon carnet d’adresse, mes tâches et mon agenda depuis Outlook, je me suis aperçu qu’un certain nombre de mes connaissances avaient un compte sur Plaxo et surtout que ces derniers avaient complété leur profil avec des informations forcément plus à jour que celles dont je disposais. Ainsi, mon carnet d’adresse s’est mise à jour et automatiquement Outlook a récupéré ces modifications.

Depuis d’autres de mes relations sont venues s’inscrire sur Plaxo, toutes n’ont pas rempli complètement leurs profils personnels et/ou professionnels, mais je récupère automatiquement des mises à jours sur certaines personnes que je n’ai plus revues depuis quelques mois ou années.

Astuce : si vous êtes comme moi un « maniaque » de la mise en forme, n’autorisez pas Plaxo à mettre à jour tout seul votre carnet d’adresse. Il existe une option pour que Plaxo vous propose les mises à jour et vous propose de décider celles que vous souhaitez accepter dans votre propre carnet d’adresse.

Pulse – la cerise sur le gâteau

Bien que le service de base de Plaxo existe depuis un certain temps déjà, c’est très récemment que Plaxo a introduit Pulse.

Pulse se compose d’un réseau social (avec les autres membres de Plaxo) sur lequel chacun déclare les sites (blogs, micro-blogs, galeries photos, etc.) sur lesquels il publie du contenu et Pulse présente à chaque utilisateur les nouveautés relatives aux membres de son réseau. Par exemple, si un de mes amis à déclaré son blog dans Pulse ; dès qu’il publie dans son blog, Pulse m’indique qu’un nouveau contenu a été posté par cet individu. Les news viennent à moi en quelque sorte.

Ce service est naturellement paramétrable pour permettre à chaque utilisateur de restreindre les notifications à son réseau en fonction des catégories de contacts (famille, ami, collègue, autre).

Parfois je me dis que l’invasion d’Internet dans nos vie déshumanise nos relations et nous incite à n’entretenir que des relations « virtuelles » ; ce service pourrait également y contribuer mais en fait il me permet de retrouver des liens avec des personnes que je n’ai plus l’habitude de fréquenter. De fil en aiguille, il m’a permis de reprendre contact avec certains. Pas mal pour un service gratuit.