Quelques instants avec un MacBook Air

Voilà quelques semaines que je souhaitais me faire ma propre opinion sur le MacBook Air. Depuis que l’objet est disponible, il semble déchaîner les passions.

MacBook Air
MacBook Air

Oui, je savais qu’il était fin. Oui, je savais qu’il était léger.

Mais, savoir ne suffit pas. Personnellement, j’ai trouvé le contact très surprenant. Il est difficile d’imaginer à quel point il est léger et fin tant qu’on ne l’a pas eu entre les mains.

La construction est également parfaite. La machine respire la solidité, jusqu’à sa trappe avec ses 3 ports externes (son, USB & micro-DVI). Le clavier et l’écran ne semblent pas souffrir d’une cure de rétrécissement. Les performances en terme de réactivité sont excellentes.

Est-ce que cette machine est faite pour moi : non. Pourquoi ? En fait, je n’utilise qu’une seule machine, et donc ses limitations en terme de connectique ne me conviennent pas.

Cependant, j’aurais une machine de bureau puissante avec un grand écran, cet ultra-portable serait réellement parfait pour tous mes déplacements. Très léger, rapide (sortie de veille en quelques seconde), je n’aurai rien de plus à demander.

En fait si, il y a une fonctionnalité dont j’ai besoin et qui n’est pas disponible aujourd’hui… La synchronisation permanente des fichiers de travail (mail, carnet d’adresse, documents de travail) avec la machine de bureau. Je voudrai pouvoir passer de l’un à l’autre de manière transparente. Avec cette fonctionnalité qui n’est pas encore disponible (i.e. intégrée à l’OS), je serai très volontiers un client du MacBook Air et d’un iMac 24″. En attendant, mon dévoué Thinkpad continue son service, mais dieu que j’aimerais le remplacer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *