Mauvaise langue

Hier matin le réveil fut difficile. Suffisament pour que j’arrive au travail à 9h au lieu de 8h.

Sur le chemin, quelle ne fut pas ma surprise de voir venir en sens inverse un vélo avec, accrochée sur le porte bagage, une tondeuse…

100 mètres plus loin, nous repassions devant le vendeur, dont une tondeuse manquait à l’appel…

Comme quoi, je fus légèrement mauvaise langue dans le billet précédent… Il existe un marché pour les tondeuses à gazon au Niger !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *