Itinéraire d’un enfant gâté

Tristes Pères Noël

Depuis un an ou deux, une certaine « mode » s’est installée au moins au Havre et ses environs : accrocher des Pères Noël aux fenêtres. Certains peuvent les imaginer en train de grimper, d’autres, à l’esprit plus chagrin, y voient des Pères Noël qui ont glissé, et qui s’accrochent à la balustrade avant de tomber quelques dix mètres plus bas.

Je plains les pauvres parents qui essayent tant bien que mal de faire croire que le Père Noël existe et qui doivent répondre à la question : « Mais pourquoi il y a plus d’un Père Noël ? » lancée par la progéniture. Seuls les parents les plus inventifs s’en sortent !

Pères Noël aux balcons

Cette année, le concept semble s’organiser et s’industrialiser… L’avenue de Paris, au Havre, est cette fois « couverte » de pères Noël gonflables, en grande partie agencés à intervalles réguliers à la balustrade au premier étage. Autre nouveauté, ils sont cette fois positionnés non pas pour regarder le mur, mais face à l’avenue. Personnellement j’hésite :

Bref, je vous laisse faire votre propre opinion…