À la conquête de l’ouest

Carte d'Ouganda
Carte d'Ouganda

Lancer un opérateur est une activité intense, et donc après 2 mois et demi de travail sur Orange Ouganda, j’avoue que la possibilité de repousser mon billet retour d’une dizaine de jours pour profiter du pays me plait bien.

L’Ouganda est un pays dont les activités de tourisme sont nombreuses. Personnellement, partir à la rencontre des Big-5, aller contempler certaines chutes d’eau, en profiter pour ramener des clichés (bon, sans trop d’expérience de la photographie animale) est plus de mon goût que de parcourir les parcs dans un convoi de minibus.

J’ai donc décidé d’organiser un voyage… inorganisé ! L’idée est simple, je prends une voiture (un 4×4 est requis là) et direction l’ouest (et le sud) de l’Ouganda.

Bon, on ne peut cependant pas tout laisser au hasard ! J’ai effectué les révisions des bases pour les comportements à adopter face aux hippopotames, lions, buffles, hyènes, éléphants, rhinocéros, et autres crocodiles ! Les lions n’auront qu’à bien se tenir, le premier qui m’emmerde aura mon pied au cul !

Maintenant, mon planning :

  • Cette semaine, confirmer la réservation d’un 4×4 sans chauffeur et avec un toit ouvrant (pour pouvoir monter sur le toit pour voir les animaux puisqu’on a pas le droit de sortir des véhicules quand on s’aventure dans les parcs.
  • Vendredi, reprendre le traitement contre la malaria que j’ai arrêté il y a un mois et demi. Les moustiques ne semblaient pas très présents (bon, je me suis fait avoir les nuits où j’avais laissé ouverte ma fenêtre) et comme la Malarone n’a pas que des effets positifs à long terme, j’ai préféré épargner mon foie et mes yeux afin d’assurer mon confort pour mes vieux jours.
  • Samedi matin, déposer la moitié de mes affaires dans une chambre d’un des collègues. Oui, heureusement pour moi, certains sont là pour très longtemps. Avantage, je pourrai prendre une douche au retour si jamais je n’en croise pas !
  • Ensuite, me faire déposer prendre mon 4×4.
  • Puis passer ensuite au « centre commercial » pour trouver une tente, un matelas, un carte des routes ou pistes de l’Ouganda, une réserve d’eau (voilà qui me rappelle les préparatifs pour traverser le Nevada),  de biscuits (si d’aventure je ne trouvais que du katogo, plat local composé de pommes de terre recouvertes de morceaux de tripes).
  • Prendre le volant, direction l’ouest.
  • La suite, je n’en sais rien, l’idée est de voir du pays et de parvenir à rentrer pour le 24.

Jusqu’ici, l’idée est accueillie de manière différente par ceux qui m’entourent : il y a ceux qui parient sur un accident ou animal, d’autres qui trouvent l’idée séduisante…

La suite dans un prochain billet, à supposer que je retrouve mon chemin vers l’est !

3 commentaires

  1. Ben j’espère que t’as un meilleur sens de l’orientation que moi… que tu sais mieux changer un pneu que moi… et que tu ne vas pas aller te paumer dans une réserve habitée que par des bêtes sauvages! Remarque, ça ferait des heureux chez les zanimos qui ne goûtent pas souvent la viande blanche et pourraient la trouver à leur goût! Bon voyage!!!!

  2. Bon périple alors !! on attend avec impatience ton retour sur Asnières pour une séance récit – photos sur le balcon (on y a pris notre premier déjeûner ce midi)

Répondre à Sylvie et Guillaume Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *