PhotoTrackr Lite DPL700

PhotoTrackr Lite DPL700

Comme indiqué il y a quelques mois, j’ai fait l’acquisition d’un PhotoTrackr Lite DPL700 pour m’accompagner dans mes déplacements et rapporter les traces utilisables pour géolocaliser mes images.

Ce petit équipement, que j’ai commandé au USA car non disponible en France, m’a accompagné :

  • Sur une course d’endurance équestre.
  • Sur quelques sorties individuelles pour une après-midi.
  • Pour 2 semaines de trek en Jordanie.
  • Pour 10 jours passés sur les pistes d’Ouganda.

Suite à ces quelques sorties, je pense pouvoir en faire maintenant un retour d’expérience plus complet que la simple relecture de la fiche technique.Lire la suite de

Du point de vue informatique, l’année commence avec le salon MacWorld qui dès les premiers jours de janvier apporte le premier lot de nouveautés.

Cette année n’a pas fait exception à la règle, même si 2010 ne sera plus ainsi en raison du départ annoncé d’Apple ce de salon. Certains, moi y compris, auraient aimé voir de nouvelles machines renforcer la gamme de bureau, ce ne fut pas le cas. Cependant, le photographe que je suis aura noté avec intérêt la sortie de iPhoto’09.

Je ne suis pas un utilisateur de ce logiciel, je ne pense pas le devenir, mais c’est la direction des développements qu’a choisi Apple qui m’intéresse ici, en particulier pour avoir une idée de ce que nous préparent Apple, Adobe et les autres pour les gammes plus orientées vers les experts (je pense ici à Aperture, Lightroom, DXO…)

Pour cette nouvelle mouture, Apple n’a pas mis l’accent sur les possibilités de traitement d’image du logiciel, mais surtout sur le traitement des métadonnées. Deux en particuliers : les noms des personnes présentes dans les images et la géolocalisation de ces dernières.

Faces

« Faces » est la partie la plus novatrice du logiciel. Elle est en rapport avec la gestion des visages (faces en anglais). iPhoto permet donc de :

  • Annoter les photos en positionnant les visages et en indiquant le nom de la personne.
  • Rechercher les images en rapport à une même personne.
  • Identifier, et c’est là la grande nouveauté, les autres photos contenant la même personne.

L’approche me plait et est plus pratique que la simple utilisation des mots clefs dans Lightroom car :

  • La position des visages est marquée sur l’image, ce qui permet facilement de savoir qui est qui sur une image contenant plusieurs personnes (cas d’une photo de classe par exemple)
  • iPhoto par rechercher dans la bibliothèque les autres photos sur lesquelles cette personne apparaît, simplifiant grandement la tâche du photographe dans son travail de tri et d’annotation.
iPhoto'09 - Faces

iPhoto'09 - Faces

Je profiterai prochainement d’un passage sur l’iMac de mes parents pour tester en conditions réelles cette nouvelle fonctionnalité, en particulier pour avoir une idée du taux de réussite de la fonction de reconnaissance des visages.

Places

« Places », endroits dans la langue de Shakespeare, est en fait la gestion de la géolocalisation des images. iPhoto permet de :

  • Déterminer le lieu de prise de vue de ses images en les positionnant sur la carte.
  • Afficher les lieux de prise de vue des images en se basant sur les positions déterminées manuellement ou présentes dans les données EXIF.
  • Rechercher les photos prises dans un certain rayon d’un point donné ou à partir des métadonnées (nom de pays, état, ville et point d’intérêt).
iPhoto'09 - Places

iPhoto'09 - Places

A priori il n’y a aucune fonction pour synchroniser les photos avec un fichier de trace GPX, ce qui serait apprécié par ceux qui emportent un traceur GPS avec eux. Mais ce sera peut être pour la prochaine évolution.

Conclusion

iPhoto n’est pas le logiciel adapté à mes besoins, mais il est à mes yeux une belle vitrine de comment implémenter de manière simple et efficace de nombreuses fonctionnalités pas encore très répendues. Personnellement, je serai très heureux de trouver des fonctions équivalentes dans un Lightroom 3…

Microsoft, par l’intermédiaire de son département Microsoft Profesional Photography vient de mettre à notre disposition un nouvel outil pour gérer les métadonnées et géolocaliser ses images : Pro Photo Tools.

Cet outil permet de visualiser les métadonnées, les éditer et également de les positionner les images sur une carte pour déterminer les coordonnées géographiques de la prise de vue. Il permet également de synchroniser les images avec un fichier de trace NMEA. Cet outil supporte les fichiers JPEG mais ne semble pas prendre en compte les fichiers RAW et leur fichiers XMP annexes.

Grosso modo, cet outil se présente comme une concurent de GeoSetter, mais en bien moins puissant.

Un tel outil peut présenter certains avantages sur GeoSetter. En effet, le premier se base naturellement sur le service de cartographie Microsoft Virtual Earth alors que le second se base sur Google Maps. Ainsi, lorsque les données présentées par Google ne sont suffisantes pour réaliser le positionnement des images, en particulier lorsque les images satellite de Google ne sont pas suffisamment précises, il reste un espoir que Microsoft en propose de meilleures sur son service.

Pour en savoir plus sur cet outil et le télécharger, rendez-vous sur son site dédié.

Logo LightroomLa version 1.4 de Lightroom est un épisode qu’Adobe souhaitera oublier.

Cette version pouvait ne pas sembler majeure en terme de nouvelle fonctionnalité, elle est cependant venue avec son lot de problèmes, donc au moins un impactait les fichiers RAW.

Lightroom n’a pas vocation à modifier le contenu des fichiers RAW, sauf cas bien particuliers, cette version souffrait d’un bug pouvant modifier la date de prise de vue dans les fichiers RAW. Cette dernière se trouvait modifiée à 00-00-0000.

Ayant appris le problème après avoir installé la version 1.4 et surtout après avoir lancé un « batch » pour modifier le profil d’étalonnage de mes images, j’avais potentiellement risqué de corrompre de nombreuses images. J’avais donc pris la décision de ne plus toucher à rien en attendant la version corrigée.

Adobe a semble-t’il pris le temps de s’assurer que la version 1.4.1 était exempte de tout problème de même nature.

Cette version est désormais disponible, je viens de l’installer, reste à vérifier si certaines de mes images ont été modifiées par la précédente version. Adobe ne précise pas si cette version est capable de corriger les erreurs que la 1.4 aurait pu commettre.

Bon, Adobe, c’est promis, tu ne le referas plus ?

Mise à jour : J’ai lu dans le Lightroom Journal que sauver les métadonnées corrige les erreurs introduites dans les EXIF par Lightroom 1.4.

La photographie numérique présente un avantage sur sa consœur argentique par le fait que de nombreux paramètres de prise de vue sont enregistrés avec l’image :

  • La date et l’heure de la prise de vue.
  • Les paramètres d’exposition : ISO, vitesse, ouverture…
  • Les paramètres liés au matériel utilisé : boîtier, objectif…

Toutes ces informations sont stockées dans les données EXIF de l’image.

Il est par ailleurs possible de stocker d’autres informations a posteriori dans les données EXIF/IPTC/XMP telles que le sujet de l’image, des mots clefs, le lieu, etc. Parmi ces données il est possible d’indiquer les coordonnées GPS de point de prise de vue afin de pouvoir parcourir un ensemble de photos par rapport à leur position sur une carte. Suivant la nature des photographies réalisées, il est parfois intéressant d’avoir ces informations.

Sachant que les composants électroniques pour réaliser un module GPS sont de moins en moins chers, il est fort probable qu’un jour viendra où les appareils réflexes numériques abriteront un récepteur GPS à proximité de la prise flash et que les données de géolocalisation seront insérées automatiquement dans les images.

En attendant, il est possible d’indiquer les coordonnées les GPS de chaque image de deux façons :

  • en les positionnant sur une carte et en laissant un logiciel spécialisé s’occuper de tout,
  • en étant accompagné d’un petit GPS de randonnée, d’enregistrer ses déplacements et de synchroniser a posteriori ses images avec cette trace pour en trouver les points de vue.

Il existe actuellement un logiciel gratuit, traduit en français qui permet de tout faire : GeoSetter. Jetez-y un coup d’œil, vous risquez d’être séduits.

GeoSetter

GeoSetter