Au travers de son laboratoire Microsoft Live Labs, Microsoft s’intéresse à de nombreux sujets touchant à la photo et à la vidéo. Il y a environ un an, ils ont présenté la technologie Photosynth dont l’objectif est d’identifier des points clefs dans les images, de reconstruire l’espace 3D à l’aide de plusieurs images présentant des point clefs en commun puis de replacer ces images dans cet espace afin de naviguer d’image en image, de point de vue en point de vue.

Cette technologie est réellement impressionante : à l’aide de quelques images (environ une centaine pour chaque exemple), Photosynth a reconstruit l’espace, replacé les images et offre une navigation toute particulière qui permet de de mieux appréhender l’espace, les volumes, l’agencements des objets, immeubles.

Mesa Verde vu par Photosynth

Mesa Verde vu par Photosynth

Il est possible d’imaginer des extensions de cette technologie pour le commun des mortels : vous revenez avec vos propres images d’un lieu connu où vous avez passé vos vacances. Vous n’avez peut être pas des centaines de photos de l’endroit et donc probablement pas assez pour les faire analyser par Photosynth en l’état. Imaginez que Photosynth les analyse, les compare à une base de lieux connus et référencés et vous renvoie l’espace avec vos seules photos repositionnées. Vous disposeriez là d’un nouveau moyen de présenter vos images à vos amis et leur permettre de mieux appréhender la réalité de l’endroit visité.

Bonne visite sur Photosynth ! (un plugin sera nécessaire)

Microsoft, par l’intermédiaire de son département Microsoft Profesional Photography vient de mettre à notre disposition un nouvel outil pour gérer les métadonnées et géolocaliser ses images : Pro Photo Tools.

Cet outil permet de visualiser les métadonnées, les éditer et également de les positionner les images sur une carte pour déterminer les coordonnées géographiques de la prise de vue. Il permet également de synchroniser les images avec un fichier de trace NMEA. Cet outil supporte les fichiers JPEG mais ne semble pas prendre en compte les fichiers RAW et leur fichiers XMP annexes.

Grosso modo, cet outil se présente comme une concurent de GeoSetter, mais en bien moins puissant.

Un tel outil peut présenter certains avantages sur GeoSetter. En effet, le premier se base naturellement sur le service de cartographie Microsoft Virtual Earth alors que le second se base sur Google Maps. Ainsi, lorsque les données présentées par Google ne sont suffisantes pour réaliser le positionnement des images, en particulier lorsque les images satellite de Google ne sont pas suffisamment précises, il reste un espoir que Microsoft en propose de meilleures sur son service.

Pour en savoir plus sur cet outil et le télécharger, rendez-vous sur son site dédié.