Après Canon hier, c’est au tour de Nikon d’annoncer un nouveau boitier dont tout le monde parle depuis au moins 1 semaine : le D90.

Nikon D90

Nikon D90

Ce boîtier expert est déjà bien décrit sur de nombreux sites, je ne vais donc pas lister ici l’ensemble de ces caractéristiques techniques. Cependant, je profite de l’occasion pour aborder ici les nouveautés marquantes :

  • Tout d’abord la fonction vidéo. Nikon avec ce D90 est le premier à offrir la capacité à un réflex à enregistrer des vidéos. Ce boîtier offre les résolutions vidéo 1 280 x 720 (720p), 640 x 424 et 320 x 216, à 24 im/s.
    Comme le « Live View» en son temps, cette nouvelle fonctionnalité va probablement faire crier des puristes pour lesquels un appareil réflex n’a pas vocation à enregistrer des vidéos. Personnellement, cette fonctionnalité ne serait pas pour moi un critère de choix important, mais si mon boîtier en disposait, je pense qu’à l’occasion elle pourrait être mise à contribution. Comme dit l’adage, mieux vaut une mauvaise photo que pas de photo du tout.
    Accompagné d’optiques stabilisées, les résultats en vidéo peuvent être tout à fait décents. Il faudra cependant faire attention au point, car l’AF n’est pas disponible en mode vidéo. De plus, je suis curieux de savoir comment les utilisateurs parviendront à réaliser des zooms vidéo sans objectif motorisé. Je pense qu’avec les optiques actuelles, cette opération vidéo classique sera acrobatique car on risque de voir dans la vidéo, la dureté de la bague de zooming et les secousses qui iront de paire avec son maniement.
  • Nikon a pensé à ceux d’entre nous qui géolocalisent leurs images. Un nouveau petit accessoire, le GPS GP-1, vient se connecter sur la prise porte flash et sur une nouvelle prise accessoire et permet au boîtier d’enregistrer les coordonnées des images directement à la prise de vue. Reste maintenant à voir la précision de l’objet par rapport à d’autres solutions de géolocalisation et surtout son prix !

Ce petit tour des nouvelles fonctionnalités fait, voici mon petit coup de grogne dirigé vers Canon :

  • Le D90 à l’aide de son flash intégré est capable de piloter les flashs cobra de la marque sans fil ! Cette fonctionnalité se fait attendre depuis des lustres chez Canon qui reste décidément sourd… Non, je n’achèterai pas de ST-E2.
  • Le D90 dispose d’un testeur de profondeur de champ correctement placé pour quelqu’un qui souhaiterai l’utiliser avec des optiques lourdes et encombrantes.
  • Le D90 supporte une connexion à GPS sans ajouter d’accessoire supplémentaire.
  • Le D90 est positionné en gamme en dessous du 50D…

Merci à Nikon de maintenir la pression sur Canon !

Après quelques très longues semaines sans avoir eu l’occasion de ressortir mon sac photo, me voici de retour pour suivre l’actualité qui est particulièrement riche ces derniers temps.

Vers la démocratisation du « Full Frame »

Nikon D700

Nikon D700

Après Canon qui seul a sorti plusieurs modèles de réflex numériques dotés d’un capteur plein format, Nikon s’est invité à la danse avec son D3. Depuis quelques jours, le D3 est accompagné d’un D700, union d’un D3 et d’un D300. Les spécifications techniques sont au final très proches du D3 dans le corps d’un D300 (avec une viseur agrandi) :

  • Capteur CMOS  de 12.1 Megapixels plein format (FX)
  • Support de toutes les optiques en monture Nikon F, avec un facteur de recadrage de 1.5X et une perte de résolution en utilisant les objectifs DX
  • Processeur de traitement d’image EXPEED
  • Boîtier en alliage de magnésium tropicalisé
  • Système anti-poussière pour le capteur
  • Mode Live view sur écran LCD de 3 pources et 920 000 points (2 modes disponibles)
  • Grand viseur avec un agrandissement de 0.72X et une couverture de 95% de l’image
  • Autofocus 51 points avec la fonction « 3D focus tracking »
  • Rafale à 5 i/s sans le grip optionnel et 8 avec
  • Plage de 200 à 6400 ISO (extensible à 100 – 25600)
  • Enregistrement 12 ou 14-bit des images RAW
  • Flash intégré avec support du des flashs déportés
  • Fonction Active D-Lighting qui améliore les détails dans les ombres et les hautes lumières
  • Horizon virtuel pour prévenir les images bancales ; utilisable en mode live-view
  • Support des cartes CompactFlash (Type II) UDMA
  • Sortie HDMI (avec une prise plus petite que précédemment)
  • Disponible fin juillet pour 2800€ (boitier seul)

Honnêtement, que demander de plus, à part bien entendu le même boîtier moitié moins cher ?

Alors, Monsieur Canon, ce remplaçant du 5D ?

Le Canon 5D a bénéficié d’une belle existence, règnent sans partage sur le marché des réflex plein format bon marché. Même si ce D700 est situé dans une gamme supérieure, le règne de Canon prend fin. Sony arrivera peut être dans une gamme de prix équivalente avec son futur Alpha 900 et ses 25 Mégapixels.

Le remplaçant du vétéran se fait donc sérieusement attendre. Comment Canon va-t’il positionner son nouveau boitier ? Probablement sur le même créneau que le l’actuel 5D afin de ne pas entrer en concurrence avec les boitiers de la série 1. Il reste cependant une belle marge de progression entre l’actuel 5D et les boitiers actuels de la série 1. Peut être un meilleur autofocus, une meilleure rafale, très certainement un capteur comportant plus de 12 Mégapixels, bien entendu un système anti-poussière, la visée « Live View » et toutes les dernières améliorations présentes sur le 40D.

Alors, Canon saura-t’il m’inciter à casser ma tirelire pour acquérir mon premier réflex plein format ? Réponse dans quelques semaines !