Nettoyer son capteur avec SensorKlear

Pour de nombreux photographes équipés d’un appareil réflex numérique, changer d’objectif c’est souvent synonyme de faire entrer des poussières qui viendront se déposer sur le capteur. Alors, on fait attention, on essaie d’être rapide, et on prend toutes les précautions pour garder son réflex aussi propre qu’au premier jour.

Capteur CCD

Capteur CCD

Mais c’est un combat perdu d’avance, car tôt ou tard, un première grosse poussière sera visible sur les images. Ce jour là, c’est un peu la panique pour certains. « Comment vais-je m’en débarrasser ? » se dit-on.

Les moins téméraires apportent leur appareil au SAV le plus proche, les autres sont confrontés à l’embarras du choix en matière d’outils de nettoyage de capteur.

Même si les dernièr modèles de réflex numériques sont livrés d’office avec un système de nettoyage automatique, il est toujours possible d’avoir des tâches qui ne partent pas avec les vibrations. Le problème reste donc d’actualité pour la plupart d’entre nous.

Ma technique jusqu’ici

Il existe plusieurs solutions sur le marché pour nettoyer son capteur :

  • Les solutions à base de pinceau et de solution de nettoyage de type Sensor Swab.
  • Les pinceaux électrostatiques comme ceux de Visible Dust.
  • Les solutions « maisons ».

J’ai personnellement opté pour la troisième catégorie. En effet, une fois le principe des pinceaux électrostatiques compris, il est très simple d’en réaliser un à moindre coût. La préparation du pinceau était la suivante :

  1. Se procurer un pinceau de la largeur adéquate en matière 100% nylon. Les bonnes boutiques de matériel pour peintres en regorgent.
  2. Nettoyer le pinceau avec une solution dégraissante (liquide vaisselle par exemple) et le laisser sécher.
  3. Tester le pinceau sur un vieux filtre UV. S’assurer qu’il ne laisse aucune marque en regardant le filtre sous une lumière réfléchie.
  4. Si jamais il y a des marques, continuer à frotter pour l’adoucir et refaire le test.
  5. Nettoyer le pinceau une nouvelle fois avec un produit dégraissant.
  6. Laisser sécher au moins 24h.
  7. Le pinceau est prêt à l’emploi.

Ensuite, pour nettoyer le capteur :

  1. Charger le pinceau en appliquant un flux d’air comprimé dans ses poils pour le charger électrostatiquement.
  2. Passer une face du pinceau sur toute la longueur du capteur.
  3. Faire le chemin en sens inverse avec l’autre face du pinceau.
  4. Vérifier la propreté du capteur (photo du ciel à ƒ/22 avec mise au point à l’infini).
  5. Recommencer la procédure si le capteur n’est pas assez propre (attention, la perfection n’est pas de ce monde).

Cette solution m’a suffit pendant plus de deux ans. Cependant, elle ne permet pas de nettoyer des traces grasses sur le capteur et il faut s’y reprendre 2 ou 3 fois avant d’obtenir un résultat acceptable.

Arrive le SensorKlear

Même si ma technique était « au point », elle ne me satisfaisait pas totalement. La principale raison en est la difficulté à garder le pinceau propre et à ne pas avoir à le re-nettoyer et attendre 24 heures qu’il sèche à chaque fois que je souhaite nettoyer mon capteur. Autre détail important, cette solution ne convient que pour les poussières sèches. Les tâches un peu grasses ou collantes ne peuvent pas être supprimées ainsi.

J’ai entendu parler il y a quelques mois des produits de la société Lenspen, qui venait d’introduire son outil SensorKlear. Le produit est un stylet composé à une extrémité d’un pinceau rétractable (à ne pas utiliser sur le capteur), et de l’autre, un embout spécial, de forme triangulaire (pour accéder aux coins), recouvert de poudre de carbone. Cette poudre est censée absorber les tâches et ne pas laisser de traces supplémentaires sur le capteur.

Personnellement, j’étais sceptique quant à l’efficacité de la chose. Il est facile de vanter des nouveaux qui peuvent être inefficaces voire même néfastes pour le capteur. Cependant, les premiers tests étaient tous positifs et récemment, Chasseur d’Images et Réponses Photo ont effectué un test du produit et ont également affiché un satisfecit.

J’ai donc décidé d’acquérir un « pack » contenant :

  • Un SensorKlear et trois embouts supplémentaires (chaque embout est annoncé pour 50 nettoyages).

    SensorKlear

    SensorKlear

  • Une poire soufflante bi-valve (l’intérêt du bi-valve est de ne pas réaspirer l’air qui vient d’être utilisé à dépoussiérer).

    Poire soufflante

    Poire soufflante

  • Une trousse de rangement transport.
  • Un chiffon de nettoyage.

Pour être honnête, seuls le SensorKlear, ses embouts et la poire sont utiles. Pour information, Hama propose également un poire bi-valve.

Nettoyage du capteur avec SensorKlear

Nettoyage du capteur avec SensorKlear

La méthode de nettoyage est relativement simple :

  1. Se placer dans un environnement aussi propre que possible.
  2. Utiliser la poire pour évacuer les poussières se trouvant dans la chambre du réflex (miroir et dépoli).
  3. Faire apparaître le capteur à l’aide de la fonction dédié.
  4. Utiliser la poire pour retirer toutes les grosses poussières qui pourraient être présentes.
  5. Utiliser le SensorKlear sur toute la surface du capteur (et bien dans les coins).
  6. Recommencer la procédure si la première tentative n’est pas concluante.

Je suis personnellement satisfait du résultat obtenu. Le capteur de mon Canon EOS 30D a été nettoyé en deux passages. Désormais, je n’attendrai plus qu’il y ai suffisamment de poussières pour me décider à effectuer un nettoyage du capteur. Cette méthode est simple, rapide et efficace. Il y a donc maintenant un SensorKlear dans ma besace de photographe et également un Lenspen pour nettoyer mes objectifs.

Les produits Lenspen sont distribués en France par XPTrade.

4 commentaires

  1. Hey ! toujours agréablement supri de lire des billets intéressants :)q u’est-ce que tu sous entendais dans cettte parenthèse : chaque embout est annonce pour 50 nettoyages? je te souhaite une bonne conytinuation !

  2. Bonjour,
    Merci à vous pour votre retour sur le Sensor Klear, cependant à quoi sert le pinceau rétractable s’il ne faut pas l’utiliser sur le filtre du capteur ?

  3. Bonjour,

    C’est une bonne question. Personnellement, je l’utilise pour épousseter l’extérieur de l’appareil ou, au besoin, épousseter à l’intérieur de la chambre si éventuellement des grosses poussières étaient venues s’y loger (en maintenant le rideau d’obturateur fermé, mais ne pas le toucher lui non plus).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *