La photographie numérique présente un avantage sur sa consœur argentique par le fait que de nombreux paramètres de prise de vue sont enregistrés avec l’image :

  • La date et l’heure de la prise de vue.
  • Les paramètres d’exposition : ISO, vitesse, ouverture…
  • Les paramètres liés au matériel utilisé : boîtier, objectif…

Toutes ces informations sont stockées dans les données EXIF de l’image.

Il est par ailleurs possible de stocker d’autres informations a posteriori dans les données EXIF/IPTC/XMP telles que le sujet de l’image, des mots clefs, le lieu, etc. Parmi ces données il est possible d’indiquer les coordonnées GPS de point de prise de vue afin de pouvoir parcourir un ensemble de photos par rapport à leur position sur une carte. Suivant la nature des photographies réalisées, il est parfois intéressant d’avoir ces informations.

Sachant que les composants électroniques pour réaliser un module GPS sont de moins en moins chers, il est fort probable qu’un jour viendra où les appareils réflexes numériques abriteront un récepteur GPS à proximité de la prise flash et que les données de géolocalisation seront insérées automatiquement dans les images.

En attendant, il est possible d’indiquer les coordonnées les GPS de chaque image de deux façons :

  • en les positionnant sur une carte et en laissant un logiciel spécialisé s’occuper de tout,
  • en étant accompagné d’un petit GPS de randonnée, d’enregistrer ses déplacements et de synchroniser a posteriori ses images avec cette trace pour en trouver les points de vue.

Il existe actuellement un logiciel gratuit, traduit en français qui permet de tout faire : GeoSetter. Jetez-y un coup d’œil, vous risquez d’être séduits.

GeoSetter

GeoSetter

Gallery

Gallery

Je suis un utilisateur depuis de nombreuses années du logiciel Gallery qui permet de gérer ses photos en ligne (avec commentaires, notations, compteurs de vues, impressions, diaporama, gestion des droits, etc.). Je suis d’ailleurs la personne qui maintient la traduction française de tous les modules officiels de ce logiciel.

Depuis que j’ai découvert Adobe Lightroom (en version 1.0 beta 3), j’ai modifié la façon dont je gérais et traitais mes images. D’ailleurs, plus le temps passe et plus Lightroom devient la pierre angulaire de mon laboratoire numérique.

Dans un premier temps, j’utilisais la fonction d’export fichier de Lightroom puis Gallery Remote pour mettre mes images en ligne. La procédure n’était pas particulièrement différente de ce que je faisais auparavant, mais Lightroom laissait entrevoir la possibilité d’exporter les images directement vers son site Web.

Avec l’avènement de la version 1.3, Lightroom a apporté la possibilité de développer de nouveaux modules d’exportation. Peu de temps après sont apparus des modules pour exporter vers Gallery. J’ai rapidement essayé ces derniers, mais si ils étaient prometteurs, ils n’étaient pas tout à fait finis.

J’ai donc pris mon courage à deux mains, parcouru le code du plus abouti de tous et apporté mes corrections et la traduction en français. Vous trouverez ici ce module.